Pages

lundi 8 mars 2010

Là, est la question...!

 

 

Quel est l'impacte de votre passion du jardin et des plantes sur votre vie de tous les jours ? 

Boulimiques des achats compulsifs, obsédés de la plantule et ravagés du sécateur bienvenus :-))))

Quand on aime, on ne compte pas...

Oui mais, outre l'aspect temps, variable en fonction de la surface d'entretien que l'on accorde à son jardin, l'aspect financier qui n'est pas négligeable quand on "souffre" ponctuellement de frénésies d'achats compulsifs ou de collectionnites aigües chaque année toujours plus importante, le jardin en général, a t-il un impacte évident sur votre vie de famille, votre vie de couple et votre vie sociale?


Pour ma part, il peut devenir obsessionnel à certains moments comme en voiture, où je regarde parfois plus les jardins que la route ou alors l'absence d'envie d'aller voir la famille durant 2 jours à 100km sous prétexte que le jardin A GRAND BESOIN DE MOI....ou encore de refaire dans sa tête, 15 fois les massifs avant de s'endormir est pour moi, monnaie courante... ; d'accumuler les revues et les livres de jardins et de plantes jusqu'au toilettes, dans la voiture pour les cas où faudrait attendre au volant, en avoir comme livre de chevet, etc...
Comment réagit votre famille et votre entourage à votre passion?
En ce moment, on a tous et toutes ( les malades de la plantules) des envies folles de sortir, d'aller gratter la terre, d'aller planter, diviser, déplacer, trafiquer dehors, pis des envies de verts... mais il fait un froid de canard et moi ça me rend....... pffffff , hein?

Heuuuu, c'est grave docteur?

C'est le thème de la question que j'ai posé sur ma page, Le Jardin de Miss canthus sur Facebook 

http://www.facebook.com/pages/Dombresson-Switzerland/Le-jardin-de-Miss-canthus/372708240866?ref=mf

(Pour ceux qui ne sont pas inscrits sur Facebook, vous pouvez répondre ici dans les commentaires...)

Ben oui, moi aussi j'y suis et mon jardin n'y coupe pas, il a sa propre page...Tsé ! Quoi, ça te choques?

38 commentaires:

verveine sauvage a dit…

L'impact est infini... et provoque des moments financiers difficiles... le problème c'est que dans le jardin intime nous sommes deux obsessionnels de la plantule et de l'arbuste.... Alors là c'est vraiment un cas désespéré... pour nos finances, notre temps libre et notre zénitude ... on se fait trop de soucis pour le jardin !!!! Bonne semaine, bonne plantation, bonne réflexion et nous aussi on se fait des films sur les massifs, et on ne donne pas dans le court métrage !

Sylvaine a dit…

Mon époux est passionné de minéralogie, moi de plantes...
On arrive à concilier les deux, chacun comprenant la passion ou l'intérêt de l'autre.
Le seul à plaindre, c'est Mr le porte-monnaie qui râle parfois, fait les gros yeux ou la grimace lol

Popi a dit…

Passionné depuis toujours du règne végétal, déjà ado ma chambre était à moitié planté ^^, donc tout mon entourage m'a toujours connus comme ça ce qui fait qu'il n'y a jamais eu d'étonnement vis à vis du temps passé.

Après j'arrive à peu prés à jongler entre vie de famille et ma passion et au niveau financier jusqu'ici pas de dégâts.

Par contre c'est vrai que je passe le plus clair de mon temps en dehors du jardin à y penser et surtout à prendre beaucoup de temps pour choisir mes plantes, j'adore :)

louli a dit…

Pour tout te dire, je me suis retrouvée dans chaque mot de ton article...C'est donc que l'on souffre de la même affection!!! Pourtant je croyais que c'était Mr jardin d'Oscar qui avait un caractère obsessionnel quand il trouve que je suis trop imprégnée par le jardin...A croire qu'il va falloir faire un diagnostic différentiel ...A suivre

homedream a dit…

Ah ça, notre pathologie est vachement bien décrite ! Le pire, c'est qu'il n'existe pas de traitement à cette maladie !
Mr Homme-Dream, lui, a été un peu rassuré quand il a vu tout ce qui se passait dans la blogosphère : il dit a tout le monde "j'croyais qu'elle était la seule toquée, mais apparemment, y'en a plein d'autres...!". Quant au porte-monnaie, ben oui, je préfère être compulsive pour des végétaux que pour des robes : moins futile, le plaisir dure bien plus longtemps, et quand on prend quelques kilos à Noël, les plantes n'en font pas un cas comme les fringues, ké ?
Bisous

Miss canthus a dit…

@ Verveine sauvage, whouaaaa 2 obsédés de la plantules...qui rêvent chacun de leur côté, le même massif idéal...ça doit être sport ! :-)

@ Sylvaine, c'est certain, les minéraux et les pierres, c'est aussi un monde incroyable...Un jardin sec en perspective...ça pourrait le faire ?

@ Popi, c'est fou comme ça nous gagne l'esprit cette verdure :-)))

@ louli, aha, j'aime savoir que y a des "comme moi", des compulsives de jardin jusqu'à l'indigestion....

@ Michèle, t'as lu ça à MisterDream, hein? Moi aussi l'a de la chance que j'ai peu à peu troqué la plantule contre le cache-rotule...:-) Mais j'ai des rechutes, parfois hihihi!

Malela a dit…

Ah ouais t'as une page facebook???Où ça ,où ça?? je vois pas de lien...bon je vais chercher toute seule...

Miss canthus a dit…

Voilà Malela je crois que le lien fonctionne cette fois !

Le jardin des chouchoux a dit…

Le sujet de ton article m'amuse beaucoup...
Les effets de ma passion, qui est toute récente mais clairement dévorante et obsessionnelle, sont innombrables...
Mon mari, qui aime les fleurs mais de façon très raisonnable, voit tout cela d'un oeil incrédule et a la confirmation que je suis toquée...
Comme toi, j'accumule les revues sur ma table de chevet, je refais mes massifs 100 fois avant de me coucher, je dépasse les bornes de mon budget pour satisfaire ce qui est devenu une préoccupation maniaque,une pathologie!!!
A quoi ça correspond???
Pourquoi ça m'est tombé dessus soudainement???
La seule certitude, c'est que cette passion remplit une bonne partie de ma vie (j'ai un fils et un mari tout de même), qu'elle m'épanouit mais me laisse malheureusement toujours insatisfaite...
Mon jardin aura 2 ans cette année, il est donc jeune mais je crois que je n'arriverai jamais à cet état de félicité que je recherche: celui du jardininier fier de contempler son oeuvre!!!!
Au secours sigmund!!!!
Bonne soirée
sophie

Miss canthus a dit…

@ Sophie, Ô mais attends-toi à ce que ça ne s'arrange pas avec les années...
En 2002, moi je n'y connaissait rien en matière de jardin et j'ai connu mon mari, on a fait une fille et le jardin qui entourait sa maison s'est imposé à moi...Un jour, le virus m'a atteint et ...je suis m.a.l.a.d.e ( façon Serges Lama) :-))

Le jardin du Clos a dit…

Moi aussi, je suis malade, comme toi les revues de jardinage envahissent la maison! Heureusement, mon mari aime beaucoup jardiner! D'ailleurs cette année nous avons de grands projets, des idées plein la tête,des envies de tout acheter, mais pour cela, il faut que l'hiver se termine enfin !!!

ELFI CELLA a dit…

chez moi, c'est mon bambou neuf d'une année..qui est malade..n'a pas supporté la bise noire..
je ne l'embrasserai plus..

DanielleDMD a dit…

Je me suis bien reconnue dans toute ta description, répétant sans cesse que je ne veux plus rien acheter parcequ'il n'y a plus de place au jardin, mais devant une plante ou un arbuste toutes les bonnes résolutions disparaissent ! et malheureusement ou heureusement, c'est selon, on est deux !!!!!

berthille a dit…

Quelle question ! Bien évidemment que je suis une jardinière obsessionnelle. Cela n'a que des qualités : ça fait tourner l'économie (parfois un peu trop, peut-être ?!), ça m'oxygène, ça entretient ma souplesse, ça fait travailler ma mémoire (surtout après être aller lire Zeph), ça vide l'esprit et ça me fait un bien fou au moral.

Catssy a dit…

oh mais mais, c'est tout moi ça !!! mdr irrécupérable ! bof ... ben mon mari ne dit rien, il sait que ça me rend heureuse !!! lol Pis, mieux vaut avoir une passion, que de n'être intéressé par rien ... non ? j'en connais et je les plaints ces gens là !!! lol bizzz

c.ost a dit…

Chez moi cela n'étonne personne puisque tous les psys sont dingues!!!alors un peu plus ou un peu moins!

Publiée par Marie-Pierre a dit…

en un mot CONCILIATION chacun son truc,pour l'un il s'agit de la course à pied et pour moi le jardinage et j'ajoute que l'impact financier est aussi 'large pour la course à pied car il ne faut pas qu'un short!!' mais je pense que sa passion est bien moins onéreuse que notre 'fou....JARDIN' et en plus cela ne semble jamais finir...mais quel plaisir!!!
bonne journée
a+@
miss
m-pierre le jardin boultois

marie a dit…

Mon mari et moi avons un jardin depuis un an. Enfin surtout moi, parce que lui n'a jamais touché une fourche-bêche ! Mon mari ne crois pas en cette nouvelle passion ! Nouvelle non, c'est juste qu'elle était en dormance depuis tant d'année, elle attendait juste de pouvoir re-faire son apparition ! Le jardinage? Aussi loin que je me rappelle j'en ai toujors fait. Enfant, nous avions toutes dans le jardin parental un rosier et un coin de terre à nous, où on plantait pois chiches, haricots, lentilles, bref tout ce qui pouvait germer! La vie ne m'a pas permis d'avoir un jardin plus tôt (malheureusement) alors depuis je me rattrappe. Je dévore livres et magazines sur les plantes!
je regarde des émissions de jardinage à la TV et j'ai m^me un blog (Oh surprise!!!). Je visite assidument les jardinerie, j'achete à ne plus savoir où planter, je plante, je trans-planter ... ça m'occupe énormément et j'aime ça !

Xavier a dit…

Chez nous il a surtout un impact financier surtout au printemps et après ce long hiver cela promet, mais d'un autre côté cela nous fait du bien au moral d'accueillir et d'installer tous nos achats, et c'est moins chers que les anti-dépresseurs, non ?

Stipa a dit…

Je me suis reconnue dans presque tout ton article, les livres de jardin ne sont pour l'instant pas encore rentrés dans les toilettes...;))
Question budget on gère, par contre il faut que je gère le jardin et les parterres en fonction de mon homme qui lui passe la tondeuse et veut que ce soit le plus simple possible et ça ça me complique la vie...

evelyne des jardins d'eve a dit…

eh oui, tous les "fondus" de jardinage se sont bien retrouvés dans ta note! En ce moment c'est vrai que les doigts nous démangent : on a hâte de "gratouillerla terre et surtout de planter. Je fais partie de ceux et celles qui collectionnent (fuchsias, hibiscus, abutilons...) mais tout cela prend du temps et demande beaucoup de travail...sans compter les moments de déceptions quand certaines plantes périssent et cette année après cet hiver rude, le bilan va être sévère.

Passionjardinage a dit…

Wouah! Quel bonheur, votre blog!Il est vraiment très agréable à feuilleter. J'y suis venu au hasard des liens et j'y reviendrai sans aucun doute! Merci pour ce partage :-)

Marie-Noëlle a dit…

Tous ceux qui ont laissé un commentaire se sont reconnus, moi la première .. Dans ma famille le virus se transmet de mères en filles. Pour ce qui est des hommes
- mon père, complètement nul
- mon frère, encore plus nul
- mon mari, représente à lui tout seul tous les nuls (voir mon billet de mauvaise humeur sur mon blog). En 2 mots, tout est dit !!
j'ai droit à l'index sur la tempe dès qu'il me voit avec une nouvelle plante et c'est un véritable boulet qu'il faut trainer dans les jardineries ...
Mais rien ne m'arrête ... pas même les moqueries. Quant au budget, je n'utilise que ma cassette personnelle !! C'est le meilleur moyen d'avoir la paix !!

Anne-Marie S a dit…

c'est fou comme tes symptomes s'appliquent parfaitement à moi : mon jardin fait partie de mon quotidien et je ne pourrais plus concevoir ma vie sans lui, heureusement que ma tendre moitié aime me suivre dans mes délires jardinesques... je passe plus de temps dans les jardineries que dans les boutiques de mode, et à chaque fois ma carte bleue en prends un coup ! boulimique de plantules moi aussi... et même mes amitiés ont évoluées... J'ai de plus en plus de jardiniers dans mon cercle d'amis, on a tant de choses à se dire...entre félés de la feuille ;o)

caro a dit…

j'ai eut l'impression que tu parlais de moi ! lol
parfois c'est difficile surtout les amis qui ne me comprennes pas du tout heureusement qu'il y a les blogs et forums pour échanger ont se sent moins seule !

Miss canthus a dit…

@ Jardin du Clos, et oui, a deux on supporte mieux :-))

@ Elfi Cella, dur dur d'être un bambou sous la bise...

@ Danielle, ahhhh qui se ressemblent s'assemblent...d'où les "amitiés" même un peu virtuelles par ici...

@ Blandine, vouiiii moi aussi je prend le côté "oxygénant" comme "excuses" :-)

@ Catssy, HIHIHI !

@ C.Ost, ah bon, t'es Psy ?

@ Marie-Pierre, ben oui, le problème c'est que le jardin, ça ne s'arrête jamais...MDR!

@ Marie, oh et pis tu sais quoi, avec les années, ça va pas s'arranger!

@ Xavier, Ah oui, le printemps, c'est mortel comme saison et oui, c'est très certainement un bon compromis avec les anti-dépresseurs...

@ Stipa, Pour le Wc, ça va venir, il suffit d'un et les autres suivent...:-)))

@ Evelyne les collectionnites sont effectivement très fréquentes comme affections chroniques et...la dépression nous guette en cas de perte de protégées mal protégées :-)))

@ Passionjardinage, merci et bienvenue dans "ma blogosphère"...

@ Marie-Noëlle, MDR :-))) , même mon mari a rit :-)))

@ Anne-Marie, j'aime les félés de la feuille :-))

@ Caro, ah oui, c'est vrai qu'on se sent moins seules...sauf que les copains et copines du net, ben on aimerait bien leur causer en vrai des fois...

ehaa a dit…

Oui j'aime mon jardin mais je suis zen, et depuis que je suis seule c'est beaucoup de travail et de sous.
Donc j'ai ralenti , mais je vous comprend. Bises gelées.

c.ost a dit…

J'étais psy scolaire...arrêt il y a 1 an!

Miss canthus a dit…

@ Ehaa, c'est sûr, le côté restrictif financier aide beaucoup à se calmer !!!

@ C.Ost, ahhhhhha ! Bon, ben c'est pas grave docteur alors? :-)))

Kristin a dit…

ben...je crois qu'on est tous pareils...c'est rassurant à vous lire quand même. on se sent moins seul. pas de livres dans les toilettes chez moi mais parce les chats adorent en faire "leurs" toilettes et pas dans la voiture non plus parce qu'il y a déjà assez de b..comme ça avec les chiens et le matériel cheval...sinon, j'en serais bien capable. et le porte-monnaie, ouille!! il souffre souvent!

c.ost a dit…

Maaaiis non...tu as seulement une "Jardinopathie aigüe" !!! pas de traitement connu à cette heure!!!...heureusement!!!

Marie-Claude a dit…

Je suis tout à fait comme toi, depuis huit ans et ça ne s'arrange pas avec le temps !!!
Achats compulsifs, visites de jardins et parcs,trocs plantes, portes ouvertes dans les jardins paysagers, magazines divers( plein un placard, que je ne veux sutout pas jeter) Je vis et pense plantes et jardins.
Ca se soigne docteur ???
MC

jeff de jardin-nature a dit…

Ben mon jardin est énorme, en plus je choisi mes végétaux à acheter, les créations que je veut faire (pourvue que cela dure)et bientôt en charge (enfin pas tout seul quand même)d'un jardin botanique de 2500 mètre carrés. Que du bonheur et du travail et de quoi découvrir et partager avec toi. Pour répondre à la question , moi sa coince au niveau de l'ordi, faut partager et le temps que j'y passe n'est pas toujours compris. Mais bon elle fait avec son mari de jardinier.

sophie a dit…

Excellent sujet, Miss! Evidemment que je me reconnais à 100% dans ta description.
Ici, il y a d'abord eu étonnement et incrédulité. Mais quand Olivier (= mon mari) a découvert de vrais jardins (anglais par ex), il a compris ma fascination. Même s'il ne jardine pas ou si peu! Les enfants ont parfois été agacés, mais maintenant cela les fait sourire et je me demande même si quelque part ils n'en sont pas fiers... J'ai même parfois droit à quelques compliments! Je pense en fait qu'ils apprécient le côté enthousiaste et gai d'une passion.Il vaut mieux des jardiniers cinglés que des dépressifs perpétuels qui s'ennuient dans la vie (comment est-ce possible ?), non ?

Miss canthus a dit…

@ Kristin, le bordel dans la voiture, ça va, j'ai donné :-))
Maintenant qu'il y a ma fille, je n'ose plus :-)))

@ C.Ost, oufffff je me sent mieux, tout de suite :-))

@ Marie-Claude, Ben il semble que non! Mais je veux bien souffrir de cette maladie encore longtemps, moi!

@ Jeff, ah oui, super projet et la surface est là aussi :-)))

@ Sophie, tu as 1000 fois raison...allez soyons fou encore un peu...tant que la planète nous le permet :-))

Lady Isa a dit…

Je laisse une trace ici... parce FesseBouc... non, très peu pour moi ! Je fais de la résitance à ces réseaux sociaux...

Mais bref, là, n'est pas le sujet... évidemment, je me reconnais dans tout ce que tu dis là, comme les autres amis jardinautes: je suis capable de jardiner jusqu'à point d'heure (je serai cap de sauter un repas je crois :-), gaga devant des pousses ou un bouton de fleur, j'M avoir les mains dans la terre (arghh mon petit potager que je t'M !), souvent en train de réfléchir à nouveaux projets, capable de changer des plantes de place tant que je n'obtiens pas ce que je souhaite (je sais, c'est pas bien !), j'ai aussi de mal à l'abandonner quand la période de l'année demande de la présence ; j'ai aussi des revues de jardinage dans les wawas, j'ai aussi mon cahier où j'écris tout ce qui me passer par la tête, les infos sur une plante coup de coeur. Par contre, côté achat, j'en fais mais ils sont de plus en plus raisonnés, enfin je crois. Quant à L'Homme de la Maison, il ne partage pas ma passion mais n'a rien contre... et est heureux de me voir heureuse dans le jardin. Si j'ai besoin de lui, il vient volontiers me donner un coup de main ! Par contre, c'est pour les visites de parcs et de jardins que c'est plus dur ! voilou... en vrac mon petit blabla en réponse à ta question !

Plantine a dit…

Si on était raisonnables, ça s'appellerait pas une passion, non ?

Comme tout le monde, quand j'avais un jardin (et un Monsieur) je passais pas mal de temps dans le jardin à m'en casser le dos.

Aujourd'hui, j'ai plus de jardin, plus de Monsieur, mais la passion des plantes est toujours là et dans mes toilettes y'a une bonne partie de mes bouquins ... de plantes évidemment.

L'appartement ça te 'bride' mais ça ne soigne pas l'obsession, et pis qui a dit que j'ai envie de la soigner ?

Tétile a dit…

Je suis tellement rassurée de voir que la même frénésie jardinière habite d'autres personnes..! Moi aussi je m'endors en rêvant aux plantes que je vais installer, et mon coffre de voiture ressemble en ce moment à un terrarium ! Ce qui me rassure moins, c'est que je suis une une toute "jeune" jardinière, et que cette passion n'a pas l'air de s'effilocher avec le temps !! Mon chéri n'a pas fini de me faire les gros yeux...