Pages

dimanche 28 mars 2010

Le syndrôme du jardinier coupable...! Hein? Meuh pff pas du tout !





Ce dimanche, je faisais du tri dans les différents dossiers et autres-sous dossiers dans mon ordinateur et je suis tombée pour mon plus grand plaisir sur ce texte et j'ai eu très envie de le partager avec toi... 

Bonne lecture !


 
 Quand le jardinage prend trop de place dans votre vie...

Il est relativement facile de savoir si le jardinage prend trop de place dans votre vie.
Consultez la liste des symptômes possibles, si vous vous identifiez à plus de la moitié de ceux-ci, votre jardin doit être magnifique :-))
Si vous connaissez (ou souffrez) d'autres symptômes du genre, j'aimerais bien les rajouter à cette liste.

1- Votre collection de catalogues de semences est plus importante que votre collection de disques.

2- Après avoir presque tout enlevé le gazon de votre terrain, vous commencez à songer à enlever l'asphalte de votre entrée.

3- Au printemps, vous transformez la maison en serre et réquisitionnez tous les espaces près des fenêtres de la maison ( ce n'est que pour quelques semaines après tout ).

4- Vous pratiquez en cachette la prononciation des noms botaniques en latin.

5- Votre compost est mieux entretenu que votre voiture.

6- Parti faire l'épicerie, vous faites halte à votre centre jardin préféré et vous décidez de rogner sur le budget épicerie afin de vous procurer une plante indispensable et bien sûr, magnifique.

7- Vous êtes plus heureux avec des bulbes dans vos poches qu'avec de l'argent.

8- Vos ongles sont noirs presque 6 mois par année.

9- Vous songez à vendre votre tondeuse à gazon.

10- Votre " Bookmark " sur le jardinage est le plus important.

11- Vêtu de votre pantalon maculé de boue, de votre T-Shirt sale et de vos ignobles godasses de jardinage, vous commencez à vous croire " sexy ".

12- Tous vos pantalons finissent en pantalons de jardinage ( juste quelques mauvaises herbes à arracher, c'est sûr que je ne me salirai pas ).

13- Vous chuchotez tendrement à l'oreille de votre conjoint des noms de vivaces.

14- Lève-tard en hiver, vous vous réveillez à l'aurore pour aller travailler dans votre jardin.

15- Vos voisins commencent à vous surnommer Marie-Victorin.

16- Je n'essaie plus d'éviter les écureuils sur la route quand je conduis ma voiture.

17- La nuit, vous parcourez le quartier habillé de noir à la recherche de boutures ou de pousses de plantes qui vous rendent malade d'envie.

Quelques symptômes rapportés par des visiteurs

18- Quand vous commencez à préférer être dans vos jardins plutôt que de passer une belle soirée avec votre conjoint ou conjointe.

19- Chaque fois que vous magasinez avec votre conjoint(e), le seul rayon où vous voulez vous attarder des heures, est celui du jardinage évidemment.

20- Quand votre conjoint(e) (qui ne partage absolument pas votre goût immodéré pour le jardinage) vous demande ce qui vous plairait pour Noël, vous lui répondez : Tu sais cette magnifique plante qui était trop chère qu'on avait vue l'été dernier, tu sais de laquelle je veux parler... "

21- Votre conjoint, fatigué et même écoeuré de vous voir feuilleter vos catalogues, vous demande avec tout le sérieux du monde si vous tentez de les apprendre par coeur.

22- Vous êtes incapable de jeter le moindre noyau d'avocat et vous êtes tout aussi incapable de jeter la moindre branche d'hibiscus ou de laurier rose, vous faîtes enraciner absolument tout ce qui vous tombe sous la main.

23- Votre goût (ou folie) du jardinage commence à être contagieux, votre fils de 3 ans et demi ne demande pas de jouets au Père Noël, il demande des plantes. Tel père tel fils...
Si votre fils installe des cactus dans son carré de sable, c'est que vous avez définitivement un problème.

24-Un symptôme envoyée par une lectrice nommée " Potentille":
Le syndrome du JARDINIER COUPABLE
Lorsqu'on cache la nouvelle plante que l'on vient d'acheter, pour tranquillement l'amener, je dis très doucement, surtout très délicatement afin de justifier auprès de son conjoint cet achat encore probablement futile mais certainement indispensable en tant que bon jardinier.(quelle culpabilité)
Le truc c'est d'arriver du marché, de déballer la commande. La plante responsable du syndrome du JARDINIER COUPABLE doit demeurer dans le coffre de l'auto.
Ensuite, à la brunante, on va chercher la plante de la culpabilité et on la dirige très rapidement dans la cave (qui est naturellement transformée en zone de jardinage... le banc de scie du mari servant de table à plantes car l'espace manque....).
Là ,on laisse la plante quelque temps pour doucement la remonter , sans que cela paraisse .
On la place sur la table.
On ne parle pas...
On attend...
S'il n'y a pas de commentaire , c'est OK. On a réussi.
Sinon, il faut s'armer d'arguments valables afin de justifier l'achat futile et ne pas augmenter les symptômes du syndrome du JARDINIER COUPABLE...

25- D'autres symptômes graves envoyés par "Pulsatilla"
Lorsqu'on sacrifie le coffre de son auto neuve pour le transport de ses chères plantes sauvages récupérées dans la nature.
Lorsqu'on avertit l'acheteur de la maison que l'on vient de vendre qu'on viendra chercher quelques plantes auxquelles on tient beaucoup. Et on transplante ensuite la moitié de son jardin dès le printemps venu en demandant d'un air coupable au nouveau propriétaire si on a pas pris trop de terre.
Lorsque les passants des grands chemins se demandent ce que vous pouvez bien faire dans le fossé sur le bord du chemin à 5 heures du matin.
Lorsque vous n'osez plus quitter la maison sans prendre une pelle, des sacs de plastique, des couvertures dans votre coffre d'auto.

26- Gentiana a un problème sérieux:
Lorsque le réfrigérateur contient autant (sinon plus) de pots de bulbes que de plats de nourriture et que les sachets de graines, récoltées un peu partout, envahissent la porte du même réfrigérateur.

27-Une jardinière facile à contenter:
" Quand à l'occasion de votre anniversaire vous jubilez parce que l'on vous a donné un beau gros tas de fumier bien décomposé . (L'envoyeur croyait vous faire une farce...)"

28- Linda, que vous reconnaîtrez à ces ongles noirs, nous fait part de ses symptômes:
- Vos ongles sont noirs presque 6 mois par année et puisque vous êtes un jardinier accompli (du moins vous y croyez), vous êtes persuadé que les gens vous pardonnent et ils comprennent de voir vos ongles si noirs...
-- Vêtu d'un pantalon maculé de boue... vous commencez à vous croire "sexy" et il vous semble tout à fait normal d'aller faire les courses habillé de cette façon.

29- Clarabelle fait la joie des golfeurs.
Lorsqu'elle insiste auprès de son conjoint pour qu'il profite absolument de cette belle journée d'été pour aller jouer au golf... (afin d'être enfin seule avec SA passion!)

30- Le symptôme de la manipulatrice.
Quand votre mari est en vacances pour trois belles semaines  en plein juillet; lui pensant se reposer, et que vous, pour le faire sortir de la maison vous lui proposer une simple balade d'auto pour voir le paysage , la nature  et que vous votre seul but est que dans un rayon de 500 kilomètres,  vous le faites arrêter aux pépinières, serres , en plein coeur de la campagne etc...En revenant de nos belles excursions  le travail commence: plantation, rocaille , changements etc...Qui a hâte d'après vous de retourner au travail?

31- Christine est vraiment malade:
-Après la douche, vous sortez dehors sans vous faire sécher les cheveux parce que c'est plus vite pour aller "jouer" dans vos fleurs...même si une fois séchée, vous avez l'air d'avoir passer la nuit dehors...
-Si vous sortez dans le jardin chercher des carottes pour souper...vous oubliez de rentrer et vous ne vous souvenez même plus pourquoi vous êtes sortie dehors...
-Votre conjoint arrive de travailler, et mange seul parce qu'il pense que vous n'êtes pas rentrée du boulot...et fait le saut quand il vous aperçoit...
-Quand tous vos amis se réjouissent du soleil qui n'arrête pas de briller depuis des semaines, et que vous trouvez pour votre part que l'été est pourri parce que vos plantes souffrent du manque d'eau...
-Quand vous faites le tour de certaines mauvaises herbes avec la tondeuse au lieu de les tondre, parce que vous voulez l'identifier au cas où ce serait une plante rare...
-Quand vous vous mettez à quatre pattes dans le jardin pour désherber...avec des pinces à sourcils... (très, très malade...)
-Quand vous devez manger dans le salon parce que la table de la cuisine déborde de boutures à finir, de fleurs à sécher et de graines à trier...
-Quand vous avez envie de pleurer devant un étalage de livres d'horticulture parce que vous ne pouvez pas vous les permettre...

32- Colibri s'affole...
Lorsqu'on entre dans une pépinière et qu'on a des palpitations tant on a hâte  de voir ce que l'on va ramener à la maison; "le coeur s'emballe et le porte-feuille s'affole !!!

33- Le mari de Carole et la fin de semaine de 4 jours.
Lorsque votre mari, qui est supposé travailler à la maison deux jour/semaine, passe son temps dehors à faire des sentiers de roches plates et à creuser de nouvelles plate-bandes...

34- Lili et le jardinage.
- J' ai déjà mendié sur la rue pour m' offrir quelques bulbes , ayant oublié mon chéquier et ma carte de crédit à la Foire de Paris !!!
- Je n'ai plus honte de demander à mes amis des sacs de terreau pour mes semis lors de diners ou de fêtes: le bordeaux bas de gamme, ras-le-bol !!!
- Ma famille a délibérément caché la cassette vidéo de Peter Beales sur les roses ( il parait que 3 fois par jour, c'est l' overdose ! )

35-La crédibilité amoureuse de Claude à l'égard de sa conjointe en prend pour son rhume
-Lorsque vous vous servez des gallons de peinture(pleins) achetés il y a quelques mois par votre conjointe pour repeindre la cuisine, pour soutenir la planche sur laquelle reposeront vos boites de semis.
-Lorsque vous décidez de passer une soirée en tête à tête (au jardin bien sûr) et que vous vous retrouvez (seul) à quatre pattes dans les plates-bandes.
-Lorsque vous baissez la température de la chambre à coucher à 13 degrés car vos semis seront plus vigoureux s'il sont exposés à des nuits fraiches.(il ne reste plus de place ailleurs , bien sûr).

36- Jean fait ses achats
Jean achète une douzaine de bières.
Six pour lui et six pour les limaces.

37-Ma conjointe a enfin fait le saut
Claire travaille comme une folle dans son jardin de mousses, elle court le bois à la recherche de mousses. C'est bien beau et reposant à regarder, jusque là, rien à redire....
Elle a finalement franchi le mur des jardiniers malades. Elle a jardiné avec des pantalons propres (juste un petit peu, c'est sûr que je ne me salirai pas) et a "scrappé" ses pantalons.
Elle était presque gênée de me l'avouer, elle qui m'en avait fait le reproche si souvent. :-))))

38-Les engrais
Quand vous demandez à votre conjointe quelle sorte d'engrais il faut donner aux enfants au petit déjeuner !

39-Corde à linge ou sécheuse
Vous bougonnez quand votre conjointe utilise la corde à linge parce que le décor de votre jardin s'en trouve altéré et que les draps touchent à vos plantes préférées.
Vous faîtes une crise si votre conjointe se sert alors de la sécheuse parce que la sortie d'air chaud donne directement sur votre treillis de Gloires du Matin.
Vous êtes tout surpris lorsque votre conjointe vous dit de "sécher" avec une gueule mais une de ces gueules....
Quelle incompréhension !

40-Marc-Alexandre et/ou ses voisins ont un problème !
Quand vous allez chez le voisin pour prendre des fleurs et vous lui dites que ce sont des mauvaises herbes qui pourraient ruiner son jardin.

41-Difficile de se cacher pour Linda

    "Hier (vendredi), journée de congé, je déjeune avec mon Jean-Guy .
    Soudainement, Jean-Guy m'annonce qu'il en a assez des plantes, qu'il va bientôt en faire une indigestion et si par malheur, il me voit rentrer dans la cour avec une nouvelle plante, il... ne sais pas ce qu'il va me faire.

    Bon, il vient de me couper mon moment extatique mais je fais semblant de rien et je me sauve en lui disant que ce matin, c'est à son tour de rester à la maison pour accueillir les ouvriers car Monsieur a décidé de refaire le ciment dans la cave et c'est son idée et pas la mienne et depuis une semaine, c'est toujours moi qui reste à la maison et je ne peux plus sortir, c'est une vraie prison, bla, bla, bla...

    En deux temps trois mouvements, je saute dans ma voiture et j'arrive pour 9:00 au jardin Botanique car ce matin c'est la vente de plantes rares, nouvelles et oubliées;-)))

    Je reviens à la maison vers midi et je laisse les plantes (environ une dizaine seulement) dans la voiture; il n'est pas question de les sortir immédiatement, je profiterai bien d'un moment d'inattention de Jean-Guy pour cacher les plantes quelque part dans le jardin. Évidemment, je laisse toutes les fenêtres de la voiture ouvertes afin de laisser un peu d'air à mes petites chéries; il fait tellement chaud!
    Cependant, Jean-Guy colle dans le jardin, il 'bizoune' à gauche et à droite et il ne fait absolument rien d'intéressant. Je lui propose d'aller voir les ouvriers dans la cave mais rien à faire, il est toujours à mes côtés. Moi je tourne en rond et je commence à m'énerver...
    Tout à coup l'orage éclate et pour une fois, en bon 'gentleman', Jean-Guy court à ma voiture pour fermer les fenêtres. Il revient sans dire un mot: il n'a rien vu, fiou! Enfin, il s'évapore quelque part dans la maison et je réussi à cacher mes nouveautés dans le jardin, hi! hi! hi!
    Un peu plus tard et comme d'habitude, Jean-Guy regarde 'Montréal ce soir' et je lui demande de fermer la TV car cela m'énerve. Il me dit que dans la vie, il faut être renseigné et qu'il n'y a pas juste les plantes, bla, bla, bla, rien à faire... je la ferme et je regarde moi aussi la TV car à ce moment, il y a un reportage sur la vente de plantes rares du jardin Botanique et on voit qui en gros plan???
    Oui ! c'est moi qui raconte au gars que j'achète seulement des plantes sur des coups de coeur même si je n'ai plus de place dans mon jardin... Ho! Ho! Silence dans la maison... Jean-Guy me regarde et je deviens aussi rouge que mon chandail et il rigole... pendant presque deux heures. Moi je file me cacher dans le jardin;-0

    En fin de soirée, les ouvriers ont terminé le ciment et avec fierté, Jean-Guy fait le ménage de sa belle cave. Tout à coup, il m'invite à venir le voir dans sa nouvelle cave; il avait une surprise pour moi: l'Homme Rose avait gravé nos initiales dans le ciment;-)))))))))

    Vive les coups de coeur et le ciment;-)"

41- Anémone et sa voiture
"Je pourrais planter directement dans ma valise d'auto, puisqu'il y a toujours de la terre dans le fond avec quelques pierres, sans parler des souches et "bois de grève" que je ramasse partout."

42- La famille est malade au complet
Tu reçois la visite de ta soeur, qui s'en vient chercher les fleurs qu'elle t'avait demandé d'acheter,(parce ce que tu viens de découvrir une serre qui vend des fleurs magnifiques,)sans que son mari soit au courant,parce qu'ELLE SOUFFRE DU SYNDROME DU JARDINIER COUPABLE)
Ton conjoint (qui ne sait pas que le beau-frère n'est pas au courant) lui dit tout bonnement: "Pis ,es-tu prêt pour le chargement de fleurs?"

43- Sylvia de la France du sud-est, est très très sérieusement atteinte

Vous planquez le sécateur (le sécateur supplémentaire que vous avez acheté en cachette) sous le siège de la voiture pour le cas où vous verriez une belle plante sur le bord de la route et que vous vouliez en couper une tige pour faire une bouture. Lorsque vous avez trouvé une bouture, vous la cachez parmi les autres boutures que vous avez eu "l'autorisation" de faire et s'il la voit, vous prétendez que c'est la bouture (autorisée) du forsythia qui a perdu ses fleurs.

Vous allez au Salon de l'auto avec un canif dans la main pour prendre des boutures des 1. rhododendrons (à l'entrée), 2. du thym, du laurier, de la lavande et du romarin (chez Peugeot, cette année ils ont fait la décoration méditerranéenne), 3. Des Laurels persistants (dans l'allée qui mène au Salon). Et vous camouflez le tout dans les sacs de publicité Toyota en demandant que votre mari regarde bien s'il n'y a pas de gardes de sécurité dans les environs.

Vous prétextez avoir envie d'un cigare une fois dans votre vie et vouloir le fumer dehors pour ne pas empester l'appartement, alors qu'en fait vous allez planter en catimini les pensées que vous avez planqué sous la remorque après les avoir achetées en cachette (véridique) - mon mari - et il ne fume pas !

Demander au locataire de planquer les bulbes de glaïeuls dans sa chambre et de ne rien dire à son mari. Se débrouiller pour les planter en cachette.

Prétendre que les vivaces sont des annuelles qui ne reviennent pas toutes seules.

Quand votre goût pour planter les noyaux d'avocat ont transformé votre cuisine en serre tropicale, que les tiges de ceux-ci se sont arrangées pour pousser dans les trous de broderie des rideaux de la fenêtre et prétendre que vous ne pouvez déplacer la plante pour nettoyer la fenêtre et le radiateur.

Quand vous planquez les haricots récoltés à l'étranger à l'intérieur des gélules de médicament pour les ramener sans problème à travers la douane.

Quand vous récoltez toutes les tasses à café en plastique de la cafétéria pour ramener à la maison pour faire les semis.

Quand vous miroitez de faire un petit trou dans la gouttière du toit du voisin pour récupérer l'eau de pluie pour vos plantes (pas encore fait, mais ça risque de venir!)

Quand vous entendez les crocus de la pelouse hurler lorsque votre mari marche dessus et que vous refusez de faire des câlins à votre mari à cause de ça.

OUCH!








Et bien moi, outre le fait que j'ai plus des 3/4 des symptômes décrits ci-dessus, que je me suis amusée à cette re-lecture de ce texte retrouvé, je me dis que ça ne va pas aller en s'améliorant... et toi?

32 commentaires:

Sylvaine a dit…

LOL !!!
J'ai le syndrôme chronique du jardinier très accro mais pas coupable lol
Je revendique le droit d'être une droguée du bulbe, des graines, des p'tites plantouilles vivaces et/ou annuelles, des plantes d'intérieur, et plus grave, des arbustes et des arbres.
Quel cadeau demande-je pour Noël ou mon anniversaire ? Une plante, pardi! ou un centième livre sur le jardinage!
C'est vrai que je suis très sexy dans mon vieux pantalon de toile plein de terre, mes cheveux en bataille, et mes bottes parce que moi, je suis tellement accro que je jardine même sous la pluie ! lol
Bonne soirée :)

louli a dit…

Difficile de ne pas se retrouver dans tout cet inventaire...mais ça me réconforte...je pense n'avoir encore que des symptomes aigus...pas de maladie chronique pour le moment...mais à surveiller de près régulièrement !!! Bonne soirée

ombredanne a dit…

Oups, je dois dire que je me reconnais dans pleins de syndrômes, j'ajouterai celui de la brouette, qui consiste à arriver dans une fête des plantes pleine de bonnes résolutions et à en repartir avec une brouette pleine de merveilles. Du coup j'ai une belle collection de brouettes de toutes sortes et j'ai même traversé un quart de londres en brouette après un chelsea flower show. A rajouter le syndrôme des idées fixes successives, qui consiste à être mono maniaque pendant un laps de temps suffisant pour fatiguer tout le monde. J'ai eu ma phase euphorbe, suivi de celles des narcisses, des sedums, des echinacea, pavot, pivoines .... et j'attends la prochaine avec gourmandise .A très vite

anabel a dit…

Ah ah trop amusante cette liste!
Moi quand je rentre du supermarché où il y a maintenant un coin journaux, ...et que chaque semaine je me laisse tenter par une nouvelle revue!!!, je la planque dans le sac à provision (enfin je fais en sorte qu'elle ne soit pas visible si mon mari est dans les parages!), et je la place rapidement au milieu de la pile de revues qui trône sur la table du salon...
et qu'est ce qui ressemble plus à une revue, qu'une autre revue, hein!

Gine a dit…

Ben, je dois bien dire, que je dois être atteinte de jardinite aiguë ! Mais assez amorale : je ne culpabilise pas ! Je ris ... de me laisser aller. D'ailleurs je rentre de France avec une commande faite par ma soeur pour moi : rien que des indispensables - peu adaptées à mon jardin, qu'il va falloir abriter à l'hiver. Mais l'été est devant nous !

Isabelle a dit…

J'ose même te dire à quel point je suis atteinte ! Grave !!!
Mais maintenant qu'on se connaît mieux, tu ne serais pas vraiment étonnée ;)
La seule chose que je ne connaissais pas encore, c'est la sortie nocturne, toute de noir vêtue mais ça m'a donné des idées !
J'ai passé en tout cas un excellent moment à te lire.

Popi a dit…

La 12 m'a fait hurler de rire, tellement vrai !
Et puis on dit pas coupable mais présumé innocent ^^

Le Jardin du Clos a dit…

C'est vraiment très drôle!Heureusement que chez nous la passion est partagée! Pas de temps perdu à utiliser des subterfuges!

Miss canthus a dit…

@ Sylvaine, ah ça , le look "délavée" , le cheveux pailleux avec plein de brindilles et les frusques boueux, c'est bien moi...aussi!

@ Louli, hein ça fait du bien !

@ Marie-Pierre, oh ouiiiii la brouette à travers London, chic ( je ferai un effort pour quand tu viens :-)))!

@ Anabel, les magazines, moi aussi ça me connait ( planquer dans les courses et vite ressortis après), ils trainent parfois dans l'auto un jour ou deux ( j'ai de la lecture pendant que j'attends ma fille à la sortie de l'école) et après aussi, ça vient très vite rejoindre la centaine de no éparpillés dans la maison...Sauf que mon homme l'est pas complètement con, la date toute fraiche, il la voit :-)))

@ Gine, bienvenue par ici :-)) hein quoi tu ne culpabilises pas non plus, hihihi :-)))

@ Isa, mais que va-t'on faire de nous; Hélène, elle, elle sort :-)))

@ Popi, j'en suis ravie :-))

@ Les jardiniers du Clos, à deux, c'est mieux et oui, vous e avez de la chance de pouvoir "mousser" à deux !!!

verveine sauvage a dit…

Tiens, on a de la marge ici....On ne vit pas en Auvergne pour rien ! MAis quand même on se retrouve dans de nombreux signes... et on en est fort content ! Bonne semaine

c.ost a dit…

Jamais vu cette maladie dans mes syllabus!!!

ehaa a dit…

Non moi je ne suis pas du tout accro, mais je comprend j'aurais pu l'être.
Je ne suis pas très riche et je n'ai pas de voiture.et plus de mari.Mais pauvres je vous embrasse.

berthille a dit…

aireysesToi aussi tu l'as dans tes tiroirs ce texte !

Même pas honte d'abord ... Le jardinage est une maladie chronique chez moi et j'espère bien qu'elle va le rester le plus longtemps possible.

Francine a dit…

J'ai tellement rit en lisant ces textes, je me reconnais dans presque tout et ça me fait énormément de bien de voir que je ne suis pas la seule :-)))

Kristin a dit…

MDR!! je ne me reconnais pas das tout mais dans pas mal de choses quand même...les fringues finissant au jardinage par exemple , en passant par l'entretien des poneys(histoire de les salir plus vite!! )

Marie-Noëlle a dit…

J'ai certainement le privilège de l'age ... presque tous ces symptomes me sont passés !!.. Je gère mon jardin et mes envies de plantations dans la zénitude. Plus de course effrénée, néfaste à la fois pour le coeur et pour le porte-monnaie. Les réflexions idiotes de mon mari glissent sur moi comme la pluie sur mon ciré, et je ne ruse pas pour cacher mes achats,vu que je me les offre avec ma cagnotte perso !! Mes emplettes sont toutes longuement réfléchies. Mais parfois, j'échangerais bien ce calme olympien pour les emballements de ma jeunesse. J'arrête .. je vais te faire pleurer .. lol

anabel a dit…

je crois que j'ai encore de quoi allonger ta liste!!! lol . Aujourd'hui sur mon blog: "pour la fête des mères"
http://www.ledoubsjardindanabel.blogspot.com/
bonne journée à toi.

Lady Isa a dit…

MDR... excellent. J'adore le 12 ... entre autres évidemment (contente de voir que je ne suis pas la seule à "flinguer" mes pantalons comme ça!).

Catssy a dit…

oh la la, je m'y reconnais dans beaucoup beaucoup de points !!! c'est grave docteur ??? lol
bizzz

jeandler a dit…

J'avais commencé à répondre sur un papier: 1, 2, 3, etc. Je suis allé jusqu'au numéro 15... j'ai jeté l'éponge!

Je me croyais un amateur de jardin mais pas encore surnommé Marie-Victorin. A vrai dire, je n'en sais rien; mais mon tas de compost est mieux bichonné que ma voiture.

ani a dit…

je ne suis pas la seule !
je me sens moins malade !

la fourmi a dit…

Et le nombre de paires de pantoufles qui n'ont pas supporté les excursions matinales (il faut bien aller voir dès le réveil, parfois même secouer en urgence la neige d'avril sur les fleurs)
Et le "n'importe quoi" sur la tête, pourvu que ça protège du vent et du soleil.
Et le sac de graines dans la cuisine, et le panier de petits outils toujours au milieu du chemin.
Et le petit sac-banane choisi exprès pour y cacher un couteau à désherber (en réalité pour herboriser)
Beaucoup de symptômes, mais aucune culpabilité. J'ai adoré ce texte.

Publiée par marie-pierre a dit…

un un mot nous sommes ACCRO...
Bonne semaine Miss
a+@
le jardin boultois
m-pierre

homedream a dit…

Vouiii, c'est bien nous, hein ! en plus on se sent tout fébrile, on se réveille la nuit avec des images de plantes qui défilent et des projets de plate-bandes, on se lève à 2 h du mat' pour vérifier un truc dans le Truffaut,et le matin on est 'crevée' à force d'avoir 'jardiné' toute la nuit. Pour se consoler on va vite faire un p'tit tour au Garden Center... Vive nous ! Biz biz

céline a dit…

OUF, je ne suis pas la seule. Je me reconnais dans pas loin des 3/4 aussi. Et devine ce que j'emporte dans mon sac à à main depuis quelques jours en allant au bureau... un sécateur. Même pas peur ^o^

Anonyme a dit…

j'ai plusieurs symptômes flagrants mais je me soigne! je viens te voir because pas pouvoir aller au jardin : trop mouillé et il fait trop noir!
demain? jer relirais ton texte car pas tout assimiler...giboulées de nuit noire

FRAMBOISINE a dit…

J'adore ce texte et ça permet de découvrir qu'on est plusieurs atteintes de quelques syndrômes ... du coup je déculpabilise de me ballader avec un sécateur au fond de mon sac, d'être toujours à l'affut, d'oublier même de manger pour visiter quelques jardineries ou pépinières, de me jeter sur les revues de jardinage, d'adorer mes vieux jeans qui ne craignent pas la terre et mes pieds qui préfèrent le confort des bottes aux escarpins........ Oufffffffff, quel plaisir de découvrir combien le club est grand !!!!!!!!!!!!
Belle journée sous le soleil et à tout bientôt

Renate-Elisa a dit…

j'ai les mêmes symptômes!!

Pour faire un jardin, il faut un morceau de terre et l'éternité.
[Gilles Clément]

Bien à vous
Renate-Elisa

Miss canthus a dit…

Bon comme je n'arriverai pas à répondre à tous le monde...j'ai juste envie de vous dire que vous êtes de formidables passionnées et -és et on se sent drôlement bien dans "cette famille de flodingues de la plantule"
Bises...à toutes et tous!

monique a dit…

Je me suis bien marrée. Je me suis reconnue dans quelques trucs mais je ne me suis jamais sentie coupable (l'avantage d'être indépendante financièrement !)

sonia a dit…

Je viens de découvrir ton blog par hasard qui est une vraie merveille. Je me suis beaucoup amusée en lisant ton magnifique article sur le "syndrome du jardinier coupable" car c'est tout à fait moi. Viens nous faire un petit coucou sur Jardipédia, même s'il est très furtif car ton jardin doit t'accaparer complètement. Sonika

muscari a dit…

J'ai adoré ton article car je m'y suis reconnu plein de fois. Et ce que je peux rebondir sur ton article et en faire paraitre un similaire sur le mien? Bisous ma Suissesse !